Mot du Ministre

 

Mesdames,
Messieurs,
En ma qualité de Ministre de la Promotion de la Femme, de l’enfant et de la famille, je voudrais entamer ma mission par rendre grâce à Dieu et remercier Son Excellence Monsieur Ba Daou , Président de la Transition, chef de l’Etat de l’honneur qu’il m’a fait, en plaçant sa confiance en ma modeste personne , pour la mise en œuvre de la politique de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille au Mali. Cette confiance que le Président m’a témoignée, m’emplit d’une immense énergie. Sachant que ,la Famille ,les droits des Femmes et des Enfants, sont à l’épreuve d’une insécurité , accentuée par la Pandémie du Covid 19 , au cours de la période que je passerais à la tête de ce Département , rien n’affaiblira ma volonté constante et ma détermination à m’atteler à la création d’un environnement favorable , à la promotion du genre, à la lutte contre les violences basées sur le genre, à l’autonomisation de la femme malienne , à l’offre d’une meilleure protection des enfants et de la famille .
Je m’emploierai à impulser un partenariat fructueux et dynamique entre tous les acteurs nationaux et internationaux intervenant dans ces différents domaines.
Sur ces chantiers, j’aurais besoin de chacune et chacun de vous, convaincue, qu’ensemble nous allons écrire une des plus belles pages de l’histoire de notre cher Mali.
Aujourd’hui, Mesdames et Messieurs, le temps est venu de nous hisser à la hauteur d’un Mali nouveau. Le Mali dont rêvent chacune et chacun d’entre nous. Un Mali qui requiert de chacune et de chacun de nous le don de soi, l’intégrité, la rigueur et la constance dans le travail.
Nous sommes tous interpelés sur la nécessité d’accorder aux Hommes et aux Femmes d’égales opportunités de réalisation de leur potentiel. Pour y parvenir, nous devrions donc, tous ensemble, nous engagé à faire de la promotion des droits des Femmes, de la famille et la protection de ceux de l’enfant un levier du développement de notre société.
Cependant, nous ne pourrons atteindre ces résultats sans l’implication et la mobilisation de toutes les composantes de notre société, notamment les décideurs, les femmes, les hommes, les jeunes, les filles et les garçons, les organisations de la société civile et les Partenaires au développement.
Je suis consciente des immenses défis qui nous attendent. Pour les relever, J’invite toutes les femmes du Mali, à se joindre à moi, chacune à quelque niveau qu’elle soit, afin de nous permettre de jouer pleinement notre part de responsabilité.
« Pour le Ministre Bintou Founé, tout le monde compte»
Que Dieu bénisse le Mali.

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH