FOCUS SUR LA VISITE DU MINISTRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE l’ENFANT ET DE LA FAMILLE A KITA.

Le Combat quotidien pour l’Autonomisation de la Femme, de la Famille et pour l’Epanouissement de l’Enfant se poursuit  dans la  région de Kayes…..

Une délégation conduite par Dr DIAKITE Aïssata Kassa TRAORE, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille s’est rendue en mission à Kita le 03 septembre 2019. Cette délégation était constituée des membres de son cabinet, de la Cellule Technique du Fonds d’Appui à l’Autonomisation de la Femme et à l’Epanouissement de l’Enfant (FAFE) et des membres du Conseil d’Administration de l’ONG AMASSA Afrique verte.

La visite avait pour objet de procéder au lancement des activités de l’ONG AMASSA AFRIQUE verte dans le cadre de son partenariat avec le Ministère à travers le FAFE pour assurer la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités et de réinsertion socioéconomique des cibles du FAFE pour la région de Kayes.

Pour réserver à Madame le Ministre un accueil digne de son rang, le chef de l’exécutif local de Kita à l’occurrence, le Préfet n’a pas hésité sur les moyens en mobilisant les responsables des Collectivités (Conseil de Cercle, Mairie) les Députés élus à l’Assemblée Nationale, les notabilités, les chefs de services locaux, les responsables des ONG et des associations et organisations féminines du cercle.

Une fois foulé le sol de la « capitale de l’arachide », l’hôte du jour et sa suite ont sacrifié à la tradition en rendant une visite de courtoisie aux chefs coutumiers, aux leaders religieux et aux notabilités de la ville afin de partager l’objet de la mission et d’apporter le salut fraternel du Président de la République, Chef de l’Etat, du Premier Ministre et de l’ensemble des membres du Gouvernement.

Pour clore ces civilités, au rythme du folklore manding, le réseau des communicateurs traditionnels a, au nom des notabilités et chefs coutumiers de Kita salué la démarche du Ministre tout en réaffirmant leur soutien et leur accompagnement aux initiatives du gouvernement concernant la lutte contre les inégalités et pour l’autonomisation de la femme à travers le renforcement de capacité et l’insertion socioéconomique.

Quant à la cérémonie de lancement proprement dite, elle a été respectivement marquée par  les allocutions de bienvenue du représentant du Maire de la Commune Urbaine de Kita,  les mots de remerciements de la représentante de l’ONG AMASSA AFRIQUE VERTE et du discours d’ouverture de Madame le Ministre.

En effet, il est important de rappeler que le FAFE est une initiative du Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA dont la principale mission est : (1) la promotion du genre et l’autonomisation de la femme, (2) la promotion et la protection des droits de l’enfant, (3) la promotion de la famille.

C’est dans cette dynamique que le partenariat a été établi entre l’ONG AMASSA AFRIQUE VERTE et le Département à travers le FAFE. Cette nouvelle stratégie de faire, faire  a pour objet de rendre le Fonds accessible, de façon équitable, aux organisations et membres des organisations œuvrant pour la promotion de la femme et l’épanouissement de l’enfant, répondant aux critères définis par le FAFE et ayant sollicité l’appui ou l’accompagnement technique et/ou matériel du FAFE.

Elle a aussi pour objet de renforcer les capacités techniques et humaines des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Petites et Moyennes Industries (PMI) ou des Promotrices d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) ayant été retenues pour être financées respectivement par les prêts bancaires ou les prêts des structures de micro finance issus des partenaires financiers du FAFE.

Dans ce cadre, AMASSA a bénéficié de quarante millions (40 000 000) FCFA du Ministère pour la région de Kayes qui comprend sept (7) cercles au titre des actions du FAFE pour l’exercice 2018.

Après cette série d’interventions, les activités ont continué sur les points ci-après :

  • La remise officielle d’attestations à 30 femmes membres de la Coopérative Multifonctionnelle

de Kita qui ont suivi la formation pendant six mois sur la transformation agroalimentaire. Cette coopérative est composée de 3400 femmes venant de toutes les communes  du cercle de Kita et mène entre autres des activités de transformation, d’embouche ovine, d’aviculture et de maraichage ;

  • La visite de dix (10) stands contenant divers produits (patte d’arachide, produits transformés,

jus locaux, pipière de plantes pour la reforestation) ont été visités par la délégation Ministérielle ;

  • La remise d’importants kits de transformation agroalimentaire, de maraichage et de kits

scolaires à six (6) associations dont quatre (4) de Kita (4) et  deux (2) de Diéma.

Par ailleurs, une série d’activités de renforcement de capacité sont prévues en faveur des femmes, notamment la formation sur la démarche de plaidoyer pour la diversification alimentaire, l’animation de débats communautaires pour  vulgariser la nouvelle loi foncière  sur le thème « Accès des groupements féminins au foncier agricole » ;

 

  • L’interview exclusive accordée par Madame le Ministre en direct sur les antennes de

la station FM/Radio OXY JEUNES, lui a donné l’opportunité de s’adresser aux populations sur une large échelle. Les messages forts à retenir pendant cet entretien sont le renforcement de l’union et la solidarité entre les femmes, l’alphabétisation fonctionnelle, la formation professionnelle, la promotion de l’entreprenariat féminin, des AGR pour soutenir le processus  d’autonomisation de la femme. Elle a aussi invité la jeunesse qui est l’avenir de la nation  à plus de civisme et de responsabilité afin de participer activement au processus du développement durable du pays.

Pour terminer, elle a exprimé des vœux pour le rétablissement de la paix, de la sécurité sur tout le territoire  national tout en réaffirmant la disponibilité des plus hautes autorités de la République à travers son Département à ne ménager aucun effort pour l’amélioration des conditions de vie des communautés en générale, celles des femmes et des enfants en particulier. C’est sur cette note d’espoir que les activités ont pris fin.

En sommes, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que cette mission  du Ministre dans la région de Kayes a atteint les dimensions de l’espoir suscité. C’est pourquoi dans le souci de renforcer les acquis, le suivi régulier des activités  par les services déconcentrés du Ministère avec une forte implication des collectivités s’avère plus que nécessaire.

 

About the Author :

Leave a Comment

FOCUS SUR LA VISITE DU MINISTRE DE LA PROMOTION DE LA FEMME, DE l’ENFANT ET DE LA FAMILLE A KITA.

Le Combat quotidien pour l’Autonomisation de la Femme, de la Famille et pour l’Epanouissement de l’Enfant se poursuit  dans la  région de Kayes…..

 

Une délégation conduite par Dr DIAKITE Aïssata Kassa TRAORE, Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille s’est rendue en mission à Kita le 03 septembre 2019. Cette délégation était constituée des membres de son cabinet, de la Cellule Technique du Fonds d’Appui à l’Autonomisation de la Femme et à l’Epanouissement de l’Enfant (FAFE) et des membres du Conseil d’Administration de l’ONG AMASSA Afrique verte.

La visite avait pour objet de procéder au lancement des activités de l’ONG AMASSA AFRIQUE verte dans le cadre de son partenariat avec le Ministère à travers le FAFE pour assurer la mise en œuvre des activités de renforcement des capacités et de réinsertion socioéconomique des cibles du FAFE pour la région de Kayes.

Pour réserver à Madame le Ministre un accueil digne de son rang, le chef de l’exécutif local de Kita à l’occurrence, le Préfet n’a pas hésité sur les moyens en mobilisant les responsables des Collectivités (Conseil de Cercle, Mairie) les Députés élus à l’Assemblée Nationale, les notabilités, les chefs de services locaux, les responsables des ONG et des associations et organisations féminines du cercle.

Une fois foulé le sol de la « capitale de l’arachide », l’hôte du jour et sa suite ont sacrifié à la tradition en rendant une visite de courtoisie aux chefs coutumiers, aux leaders religieux et aux notabilités de la ville afin de partager l’objet de la mission et d’apporter le salut fraternel du Président de la République, Chef de l’Etat, du Premier Ministre et de l’ensemble des membres du Gouvernement.

Pour clore ces civilités, au rythme du folklore manding, le réseau des communicateurs traditionnels a, au nom des notabilités et chefs coutumiers de Kita salué la démarche du Ministre tout en réaffirmant leur soutien et leur accompagnement aux initiatives du gouvernement concernant la lutte contre les inégalités et pour l’autonomisation de la femme à travers le renforcement de capacité et l’insertion socioéconomique.

Quant à la cérémonie de lancement proprement dite, elle a été respectivement marquée par  les allocutions de bienvenue du représentant du Maire de la Commune Urbaine de Kita,  les mots de remerciements de la représentante de l’ONG AMASSA AFRIQUE VERTE et du discours d’ouverture de Madame le Ministre.

En effet, il est important de rappeler que le FAFE est une initiative du Président de la République, son Excellence Ibrahim Boubacar KEITA dont la principale mission est : (1) la promotion du genre et l’autonomisation de la femme, (2) la promotion et la protection des droits de l’enfant, (3) la promotion de la famille.

C’est dans cette dynamique que le partenariat a été établi entre l’ONG AMASSA AFRIQUE VERTE et le Département à travers le FAFE. Cette nouvelle stratégie de faire, faire  a pour objet de rendre le Fonds accessible, de façon équitable, aux organisations et membres des organisations œuvrant pour la promotion de la femme et l’épanouissement de l’enfant, répondant aux critères définis par le FAFE et ayant sollicité l’appui ou l’accompagnement technique et/ou matériel du FAFE.

Elle a aussi pour objet de renforcer les capacités techniques et humaines des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et Petites et Moyennes Industries (PMI) ou des Promotrices d’Activités Génératrices de Revenus (AGR) ayant été retenues pour être financées respectivement par les prêts bancaires ou les prêts des structures de micro finance issus des partenaires financiers du FAFE.

Dans ce cadre, AMASSA a bénéficié de quarante millions (40 000 000) FCFA du Ministère pour la région de Kayes qui comprend sept (7) cercles au titre des actions du FAFE pour l’exercice 2018.

Après cette série d’interventions, les activités ont continué sur les points ci-après :

  • La remise officielle d’attestations à 30 femmes membres de la Coopérative Multifonctionnelle

de Kita qui ont suivi la formation pendant six mois sur la transformation agroalimentaire. Cette coopérative est composée de 3400 femmes venant de toutes les communes  du cercle de Kita et mène entre autres des activités de transformation, d’embouche ovine, d’aviculture et de maraichage ;

  • La visite de dix (10) stands contenant divers produits (patte d’arachide, produits transformés,

jus locaux, pipière de plantes pour la reforestation) ont été visités par la délégation Ministérielle ;

  • La remise d’importants kits de transformation agroalimentaire, de maraichage et de kits

scolaires à six (6) associations dont quatre (4) de Kita (4) et  deux (2) de Diéma.

Par ailleurs, une série d’activités de renforcement de capacité sont prévues en faveur des femmes, notamment la formation sur la démarche de plaidoyer pour la diversification alimentaire, l’animation de débats communautaires pour  vulgariser la nouvelle loi foncière  sur le thème « Accès des groupements féminins au foncier agricole » ;

 

  • L’interview exclusive accordée par Madame le Ministre en direct sur les antennes de

la station FM/Radio OXY JEUNES, lui a donné l’opportunité de s’adresser aux populations sur une large échelle. Les messages forts à retenir pendant cet entretien sont le renforcement de l’union et la solidarité entre les femmes, l’alphabétisation fonctionnelle, la formation professionnelle, la promotion de l’entreprenariat féminin, des AGR pour soutenir le processus  d’autonomisation de la femme. Elle a aussi invité la jeunesse qui est l’avenir de la nation  à plus de civisme et de responsabilité afin de participer activement au processus du développement durable du pays.

Pour terminer, elle a exprimé des vœux pour le rétablissement de la paix, de la sécurité sur tout le territoire  national tout en réaffirmant la disponibilité des plus hautes autorités de la République à travers son Département à ne ménager aucun effort pour l’amélioration des conditions de vie des communautés en générale, celles des femmes et des enfants en particulier. C’est sur cette note d’espoir que les activités ont pris fin.

En sommes, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que cette mission  du Ministre dans la région de Kayes a atteint les dimensions de l’espoir suscité. C’est pourquoi dans le souci de renforcer les acquis, le suivi régulier des activités  par les services déconcentrés du Ministère avec une forte implication des collectivités s’avère plus que nécessaire.

 

 

About the Author :

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH