Les femmes du Mali se sont fortement mobilisées, le vendredi 2 février 2024, à travers le pays, pour manifester leur accompagnement aux autorités de la Transition en particulier et celles de l’Alliance des États du Sahel (AES)

  • Les femmes du Mali se sont fortement mobilisées, le vendredi 2 février 2024, à travers le pays, pour manifester leur accompagnement aux autorités de la Transition en particulier et celles de l’Alliance des États du Sahel (AES), en général, suite à leur décision de se retirer sans délai de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Il faut rappeler que le 29 janvier 2024, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont annoncé, dans un communiqué conjoint, leur décision de se retirer de la CEDEAO. Une mobilisation populaire de soutien à cette décision historique a été organisée par le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille de façon simultanée dans toutes les régions du pays.

Ce vendredi à Bamako, des Associations et Organisations féminines très motivées ont pris d’assaut le monument de la Paix pour soutenir la courageuse décision de nos autorités.

C’était aussi une manière pour elle de renforcer l’élan patriotique envers leur pays.

Le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr COULIBALY Mariam MAIGA était accompagnée de ses collègues de la Santé et du Développement social, de la Refondation de l’Etat chargé des Relations avec les Institutions, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, de l’Agriculture, de l’Entreprenariat national, de l’Emploi et de la Formation professionnelle, des Réformes politiques et Institutionnelles, de la Jeunesse et des Sports chargé de l’Instruction Civique et de la Construction citoyenne.

 

Ibrahim Ikassa MAIGA, porte-parole des ministres présents a salué les femmes pour leur soutien aux autorités de la Transition. Après avoir rappelé les origines de la CEDEAO, qui pratiquement a pris racine au Mali, il a expliqué le bien fondé du retrait des trois pays de l’AES de la CEDEAO. Une décision, selon lui, qui a des avantages pour les populations de ces trois pays.

 

Dr COULIBALY Mariam MAIGA a dans son intervention invité les populations de l’intérieur comme de l’extérieur et l’ensemble des forces vives des pays respectifs à la cohésion, à la sérénité, à la vigilance, au sursaut patriotique et à rester toujours mobilisées derrière les autorités de la transition, en ces moments décisifs de notre histoire.

Rappelant les potentialites de notre sous sol et de la capacité de toutes les femmes du Mali et de l’AES, qui ont exprimé leur pleine adhésion à la décision conjointe des trois Etats de l’AES de se retirer de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), elle a avancé qu’ensemble nous bâtirons une communauté engagée pour la cause des peuples.

Elle a invité les femmes à être combatives, productives, car ces engagement et actions peuvent certainement conduire au développement économique.

Elle a souligné enfin qu’à travers cette mobilisation, les femmes du Mali réitèrent leurs soutien indéfectible à leurs Excellences : Capitaine Ibrahim TRAORE, Colonel Assimi GOITA et Général de Brigade Abdourahamane TIANI, Chefs d’Etat des pays de l’AES, et les encourage à poursuivre toutes initiatives pour la réussite des Transitions et pour la quête permanente de la Souveraineté de leur pays.

 

CCOM/MPFEF

About the Author :

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH