Comité de pilotage du Dialogue inter-malien

Le Comité de pilotage du Dialogue inter-malien a rencontré ce mardi 2 avril 2024 au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) les organisations des femmes, des jeunes et de la société civile. C’était sous la présidence du Ministre d’Etat, ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, Colonel Abdoulaye MAIGA. On notait également la présence du Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr COULIBALY Mariam MAIGA.
L’objectif de cette rencontre est d’informer les organisations des femmes, des jeunes et de la société civile de la nouvelle dynamique insufflée par les autorités de la Transition au processus de paix dans notre pays. Mais aussi, profiter de la même occasion pour recueillir leurs bénédictions et leurs participations au différents processus pour la paix et la stabilité au Mali.
Dans son intervention, le président du Comité de pilotage, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga a indiqué qu’en prélude des travaux du Dialogue, le Comité de pilotage a voulu rencontrer toutes les parties prenantes du dialogue inter-malien à savoir les partis politiques, les Institutions de la République, les associations et mouvements de femmes et de jeunes, les syndicats, les organisations socio-professionnelles, les légitimités traditionnelles et les autorités coutumières et religieuses. Ces différentes rencontres leur permettront de discuter avec ces regroupements sur les termes de références (TDR) qui constituent leur outil de travail pour la poursuite du Dialogue inter-Maliens. Mais surtout un moyen d’inviter ces derniers à s’impliquer en tant que citoyens et institutions, à la recherche de solutions aux différents problèmes de notre pays. Occasion pour l’ancien Premier ministre de rappeler que le Dialogue se fera dans toutes les communes, les 19 régions, les ambassades et consulats ainsi que les cadres des réfugiés à la limite du possible.
Il a enfin souligné que dans le cadre du dialogue direct inter-malien pour la paix et la réconciliation décidée par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, il est demandé à chaque femme, chaque jeune de s’impliquer à son niveau pour une meilleure compréhension des termes de références mais aussi une participation de qualité des femmes et des jeunes.
CCOM/MPFEF

About the Author :

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH