Promesse d’un dividende démographique

  1. Le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr COULIBALY Mariam MAIGA a participé le mercredi 1er mai 2024 au siège des Nations-Unies à New York (USA) au panel de haut niveau portant sur  » Promesse d’un dividende démographique : Les observatoires nationaux pour la mise en œuvre de la feuille de route de l’Union africaine sur le dividende démographique : Cas du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad ». C’était en présence de son homologue du Domaine, de l’Urbanisme et de la Population du Mali, Imirane Abdoulaye TOURE et de la Directrice exécutive adjointe du FNUAP, Diené KEITA, de la représentante de la Banque Mondiale, Carolyn SHELTTON.
    Organisé en marge de la 57e session de la Commission de la population et du développement, cet événement parallèle sur le rôle des observatoires nationaux dans la mise en œuvre du projet d’autonomisation des femmes et le dividende démographique au Sahel (SWEDD) vise à partager la contribution des observatoires nationaux du projet SWEDD à l’opérationnalisation de la feuille de route de l’Union Africaine sur le dividende démographique, du plan d’action de la CIPD et des 3 résultats transformateurs de l’UNFPA. Il a pour objectif général de reconnaître la contribution des Observatoires Nationaux du Dividende Démographique (ONDD) dans l’opérationnalisation de la feuille de route Dividende Démographique, du plan d’action de la CIPD et des trois résultats transformateurs de réduction de la mortalité maternelle, d’augmentation de l’accès à la planification familiale et de l’élimination des violences basées sur le genre.
    Plus spécifiquement, il s’agissait dans un premier temps au cours de cette session de partager les résultats phares auxquels ces ONDD ont contribué en termes d’autonomisation des femmes, d’élaboration des politiques nationales et sectorielles de développement, de suivi du dividende démographique, de plaidoyer et de sensibilisation sur les questions de population et développement. Ensuite de présenter les défis de l’application de la Budgétisation Sensible au Dividende Démographique soutenu par les ONDDs, spécifiquement en ce qui concerne la prise en compte dans les budgets nationaux des trois résultats transformateurs à savoir : zéro décès maternels, zéro besoins non satisfaits et zéro violence basée sur le genre. Et enfin, impulser le renouvellement de l’engagement des pays à l’égard de la feuille de route du dividende démographique et plaider en faveur de la mobilisation de ressources pour sa mise en œuvre dans les pays africains, même dans les contextes de crises.

Au cours de ce panel de haut niveau, le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr COULIBALY Mariam MAIGA a expliqué que pour un engagement accru des pays en faveur de l’autonomisation de la femme y compris la mobilisation des ressources dans un contexte de crise, il est nécessaire de promouvoir les masculinités positives pour une plus forte implication des hommes et des garçons dans la promotion des droits des femmes ; d’élaborer des politiques nationales et des cadres juridiques, mais surtout d’appliquer la législation pour plus de protection des droits des femmes et des filles. Parlant des acquis en matière d’autonomisation, le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Dr COULIBALY Mariam MAIGA dira des progrès importants ont été enregistrés par le Mali au cours des dernières décennies en matière d’autonomisation des femmes et celà malgré les crises sanitaire et sécutaire que traverse le Mali depuis plus de 10 ans. Parmi ceux-ci, l’adoption de la politique nationale genre ; la création du FAFE; la création du programme national pour l’abandon des Violences Basées sur le Genre (VBG): Il y a eu aussi la création des One stop center pour la prise en charge holistique des cas de VBG avec l’appui de UNFPA; l’obligation d’annexer le rapport genre à la loi des finances depuis 2012.
CCOM/MPFEF

About the Author :

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH