Contre la faim et la malnutrition infantile : World-vision lance sa campagne Enough.

Contre la faim et la malnutrition infantile : World-vision lance sa campagne Enough.

Enough (Assez) est une campagne de trois ans dont l’objectif est d’avoir «assez» d’aliments nutritifs pour chaque enfant, provenant de sources éthiques et durables, et permettant à tous les enfants de s’épanouir. L’initiative a été lancée le jeudi 23 mai 2024 au Centre international de conférences de Bamako (CICB), par la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Coulibaly Mariam Maïga. Elle avait à ses côtés le directeur national de World-Vision Mali, Patrick Danière. Au niveau global, Enough se concentrera sur la réduction de la faim et l’amélioration de la nutrition pour 125 millions d’enfants dans les 67 pays dont 13.261.250 enfants pour le Mali.
Selon le directeur national de World-Vision Mali, la faim des enfants est à son pire niveau depuis des générations, en raison des effets du changement climatique et des crises. «Malgré les progrès réalisés dans de nombreux domaines, la réalité est dure et des enfants se retrouvent chaque jour sans nourriture», a regretté Patrick Danière.
Son organisation entend, à travers le lancement de cette campagne, s’engager auprès des autorités maliennes et des partenaires pour lutter activement contre la faim et la malnutrition des enfants. Ce, afin de concrétiser sa vision d’un monde où chaque enfant, peu importe où il vit et qui il est, peut accéder et se permettre une alimentation nourrissante, produite dans le respect pour les enfants et la planète, afin qu’ils puissent survivre et s’épanouir, même dans des situations de crise.
La faim et la malnutrition restent un grand défi malgré les efforts déployés par le gouvernement et ses partenaires. «Des millions d’enfants font face à ce phénomène qui compromet non seulement leur survie, mais aussi et surtout leur cadre scolaire, car un enfant qui a faim ne peut aller à l’école», a soutenu le président du Parlement national des enfants, Imarrane Ag Mohamed. Il précisera que ce fléau touche plus les enfants vivant dans les régions du Centre et du Nord. Pour palier ce problème, le Parlement, depuis l’année dernière, a initié des activités de sensibilisation pour une alimentation saine des enfants. Des actions humanitaires ont été menées dans les sites des déplacés, en plus des plaidoyers à l’égard des autorités et des acteurs financiers pour la mise en œuvre de solutions concrètes au niveau communautaire. «La faim et la malnutrition constituent des atteintes graves aux droits de l’Homme en général et des enfants en particulier. Conscient de cet état de fait, les autorités de la Transition réalisent constamment des campagnes et activités de distribution de dons en vivres aux populations les plus démunies», a déclaré Mme Coulibaly Mariam Maiga. Selon elle, la malnutrition demeure un problème de santé publique au Mali comme dans la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne. En effet, elle est l’une des causes majeures de maladies et de décès chez les enfants de moins de cinq ans. «Il s’agit d’un problème à dimension multifactorielle dont les causes sous-jacentes sont l’insuffisance tion de qualité, les soins et pratiques inappropriés d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, les mauvaises pratiques d’hygiène et d’assainissement», a expliqué la ministre. Il est à noter que World-Vision est une Organisation internationale chrétienne centrée sur le bien-être des enfants les plus vulnérables.
*CCOM/MPFEF*

About the Author :

Leave a Comment

START TYPING AND PRESS ENTER TO SEARCH